Toute l'actualité de la maison connectée avec votre magazine online

Interview de Samy-Hugon Benhellal, ingénieur chargé du développement de Dommee.

 Samy Hugon-Benhellal

Samy Hugon-Benhellal

Bonjour Samy Hugon-Benhellal, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs et nous présenter la société Dommee ?

Gesthome, filiale du promoteur immobilier Sedelka-Europrom, a mis en place la solution Dommee, une domotique intelligente destinée à toutes les habitations. L’idée de départ revient à Malek Rezgui, président du Groupe Sedelka Europrom, et le je m’occupe du développement de Dommee

 Peut-on dire que le boitier Dommee facilite enfin la gestion des objets connectés au sein du  foyer ?

Oui, c’est exactement cela. Si la plupart des objets connectés sont assez intuitifs dans leur utilisation, certains peuvent s’avérer plus complexes pour des novices. Dommee les rend facilement utilisables par l’utilisateur depuis ses différentes interfaces (TV, tablette, smartphone…).

Tout est fait fait pour qu’ils soient commandés en 1 seul clic. Les protocoles reconnus par Dommee sont parmi les plus utilisés sur le marché. Le résident se dotant d’un nouvel objet connecté n’a pas besoin de télécharger un logiciel d’aide à l’installation ou à l’utilisation, Dommee s’interface avec lui automatiquement.

Comment fonctionne la reconnaissance faciale avec Dommee ?

Elle réside sur des capteurs dont le boitier Dommee est équipé. La webcam que branchera le résident communique avec les capteurs qui traduiront les informations transmises par la caméra.

Y-a-t-il besoin d’un spécialiste pour paramétrer le boitier Dommee sur les objets connectés de la maison ?

Non, pas du tout. Le boîtier Dommee a volontairement été conçu pour être plug-and-play. Même ceux qui n’ont pas Internet pourront profiter de Dommee, car il utilise le réseau GSM, le plus répandu en France. Seuls les capteurs fournis devront être installés par un spécialiste pour être parfaitement opérationnels.

Dommy

Dommy

Parlez-nous du partage des données de Dommee sur les réseaux sociaux ?

Le partage de données ne passera pas par les réseaux sociaux. Il suffira de relier le périphérique de stockage à Dommee (port USB ou carte SD) et de le partager avec la personne désirée. Elle prendra connaissance du fichier quand elle se connectera à son interface Dommee. Une communauté pourra aussi être créée entre utilisateurs de Dommee qui ne se connaissent pas forcément au départ.

Ne craignez-vous pas que cela implique un risque de piratage, voir d’espionnage du foyer par un tiers ?

Comme le boitier passe uniquement par le réseau GSM, il est extrêmement difficile à pirater. De plus, les communications entre les objets et le boitier sont cryptées. En ce qui concerne l’espionnage du foyer, le résident décide qui peut avoir accès aux données stockées dans Dommee. Ce sont des informations sur son confort et son bien-être. Il n’y a pas de caméra, seulement des capteurs, donc pas de risque de « voir » ce qui se passe chez le résident. Enfin, Dommee utilise un système d’exploitation qui lui est propre, interopérable avec tous les objets connectés et lié à une intelligence artificielle locale.

Comment ferez-vous évoluer le boitier dans les mois ou années à venir ?

Tout d’abord, le système d’exploitation s’adaptera aux nouvelles exigences de sécurité via des mises à jour régulières. Ensuite, c’est surtout sur les services apportés. L’Intelligence Artificielle de Dommee proposera des services sur-mesure à chaque résident, en fonction de son profil et de ses habitudes. Ainsi, un étudiant de 25 ans n’aura pas les mêmes propositions qu’un senior de plus de 60 ans. Cela ira de la commande de taxis, repas, loisirs à une conciergerie ou des recommandations d’activité physique.

Votre mot de la fin ?

Dommee c’est l’Intelligence Artificielle à domicile pour toutes les générations.

Propos recueillis par Laurent Amar

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on Twitter