Toute l'actualité de la maison connectée avec votre magazine online

Archive pour la catégorie ‘Domotique’

Seoul Semiconductor et Toshiba Japon présentent une ampoule connectée révolutionnaire

Exemple de la différence de la colorimétrie entre une ampoule classique et la LED TRI-R

Exemple de la différence de colorimétries entre une ampoule classique et la LED TRI-R

Dans notre univers, il existe deux types de lumière, celle dite « naturelle », émanant du Soleil et la lumière artificielle, inventée par l’homme, sous forme d’ampoule, de néon ou d’halogène.

La société coréenne Seoul Semiconductor, l’un des leaders mondiaux dans la fabrication de LED, en partenariat avec Toshiba Materials, vient de créer une troisième catégorie, la lumière artificielle qui reproduit avec une entière exactitude… le spectre de la lumière du Soleil. C’est une innovation de premier plan, pour ne pas dire révolutionnaire.

C’est à Francfort que nous ont conviés les deux partenaires, auteurs de cette formidable avancée technologique.

Tout le monde, en France, connaît le constructeur japonais Toshiba. En revanche, peu de gens ont entendu parler de cette entreprise née en février 1992, dans un minuscule local de Seoul et devenue un géant de l’éclairage domestique et industriel, « Seoul Semiconductor », fondée et dirigée par le sérieux, mais très sympathique, Lee Chung Hoon. Notons que ce dernier a fait le voyage depuis la Corée spécialement pour rencontrer les nombreux journalistes de la presse mondiale assistant à cette conférence et qu’il fut accompagné par Katsushiro Shinosawa, Directeur marketing de Toshiba Materials.

Nous fûmes chaleureusement accueillis à l’hôtel Sheraton de l’aéroport de Francfort, en Allemagne, où avait lieu la présentation officielle de l’ampoule LED « SunLike LED TRI-R », car c’est ainsi qu’elle se nomme.
D’ailleurs, un graphique drôle et habile nous fut montré, exposant les principales étapes de la découverte du feu et de la lumière par l’humanité. Lire la suite de cette entrée »

interview de David VARET, directeur général de Homebox

David Varet

David Varet

Bonjour Monsieur VARET, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs et nous présenter la société Homebox ?

Bonjour, je suis David VARET, directeur général de l’entreprise Homebox, leader français du self-stockage et filiale du groupe Rousselet.

Nous sommes le numéro 1 du self-stockage en France, en activité depuis plus de 20 ans.
Notre entreprise a gagné la confiance de plus de 200.000 clients depuis sa création, et dispose de près de 250.000 m2 de stockage dans près de 90 centres répartis sur l’ensemble du territoire.

Nous proposons de louer des espaces modulables, des « box » en libre-service mais sous surveillance, et d’offrir ainsi aux particuliers la possibilité de conserver leurs biens à proximité et avec le maximum de flexibilité, pour un jour, une semaine, un mois, un an, etc. C’est cette flexibilité qui nous permet d’assurer un accompagnement sur-mesure des changements de vie et des projets de nos clients. Lire la suite de cette entrée »

Interview de Jean-Marc Vauguier, CEO de Z#BRE

Jean-Marc Vauguier

Jean-Marc Vauguier

Bonjour Jean-Marc Vauguier, pourriez-vous vous présenter à mes lecteurs et nous présenter la société Z#BRE ?

Z#BRE a été lancé en 2013 afin de permettre aux entreprises de développer leurs services à base d’objets connectés.
Nous avons créé une plateforme permettant de rendre simple le déploiement des objets connectés quelles que soient les technologies de communication utilisées.

A la demande de nos clients, nous avons aussi développé des objets connectés quand ils n’étaient pas disponibles sur le marché.
Nous pensons que l’Internet des Objets est un levier formidable pour ré-inventer les expériences clients et le business models des entreprises.

Pourquoi votre solution Z#LINK for Smart Building s’adresse-t’elle aux professionnels et non pas encore au grand public ?

Nous sommes convaincus que ce sont les entreprises qui porteront sur le marché grand public les futures grandes innovations de l’Internet des Objets.
Quand nous travaillons avec les entreprises, nous travaillons bien entendu pour leurs clients. Selon nous, ce ne sont pas les objets qui sont les plus importants mais plutôt les nouvelles expériences qu’ils rendent possibles,
et cela doit être porté par les business models des entreprises.

Finalement nous travaillons pour le grand public mais non pas en leur vendant des objets connectés mais des expériences connectées complètes produites par les entreprises.
Nos solutions Smart Building permettent aux entreprises prestataires de délivrer à leurs clients de nouveaux services comme la facturation à l’usage des espaces, le contrôle des prestations réalisées ou encore générer des alertes si nécessaires.

Avez-vous créé votre solution en fonction des demandes et des besoins précis de professionnels ?

Oui et non! Nous avons observé tout au long de nos projets que les expressions de besoins des entreprises ne sont pas encore très précises, elles ne comprennent pas, dans leur grande majorité, ce qu’elles peuvent faire de ces objets connectés et des datas qui vont avec.
Il est souvent nécessaire de leur proposer des solutions clé en main de manière à les faire réfléchir et en développer de nouvelles.

Quelle technologie utilisez-vous pour votre solution ?

Toutes les technologies radios disponibles, des réseaux bas débits comme Sigfox ou LORA, en passant par le WI FI ou tout autre connectivité disponible.
Depuis le lancement de Z#BRE, nous sommes convaincus que notre plateforme technique doit être capable de « brasser » toutes les technologies.

Comment s’effectue le traitements des données récoltés sur les divers objets connectés de l’entreprise ?

Sur notre plateforme qui s’appuie sur celle d’Amazon Web Services.
Elle permet non seulement de remonter et descendre les bonnes données sur les objets connectés, de les traiter et de les transmettre à d’autres plateformes fonctionnelles si nécessaire.
Le sujet n’est pas tant de capter des données que de traiter celles qui sont pertinentes, et pour ce faire nous avons commencé à développer des modules de machine Learning.
L’intelligence doit être répartie entre l’objet et la plateforme de manière à optimiser le fonctionnement d’ensemble.

Assurez-vous également la mise en place et le fonctionnement des objets connectés ?

Nous assistons nos clients dans le déploiement des fonctions de la plateforme et des objets connectés.

Comment évoluera votre solution dans un avenir proche ?

Nous sommes convaincus que les objets connectés ne sont que la partie émergée du sujet. Le sujet important c’est l’Internet des objets, c’est à dire être capable d’utiliser les objets pour créer de nouvelles expériences et de nouveaux business models.

Votre mot de la fin ?

Nous avons abordé le sujet des objets connectés et de l’Internet des Objets par les services qu’ils sont capables de délivrer via les entreprises.
Quels services pour quels clients?, voilà selon nous l’avenir de la connectivité au domicile et en dehors.

Interview de Maxime Delahaie, Responsable Grand Compte pour la marque Tork,

Maxime Delahaie

Maxime Delahaie

Bonjour Monsieur Delahaie, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je suis Maxime Delahaie, Responsable Grand Compte pour la marque Tork, en charge du développement et déploiement du service Tork EasyCube.
Je travaille pour le groupe SCA depuis 2009 où j’ai occupé différentes fonctions, de vendeur en région à responsable Grand Compte.

Je suis fier de participer au lancement de Tork EasyCube en France. Au-delà d’implanter le système Tork EasyCube chez nos clients utilisateurs et de former les équipes de maintenance, je les accompagne dans la bonne appropriation de l’application et les aide dans l’optimisation de leur chaine de valeur.

Présentez-nous la marque Tork et la solution EasyCube.

Marque du Groupe SCA, Tork propose des produits d’hygiène pour les professionnels tels que des distributeurs, essuie-mains, papier-toilette, savon, chiffons… Nous fournissons aussi bien des hôtels et restaurants que des centres commerciaux, des écoles, des industries, des bureaux ou encore des établissements de santé.

Notre solution EasyCube est un système connecté pour la gestion du nettoyage. Il fournit des informations en temps réel permettant de savoir où, quand et quels sont les besoins en nettoyage et en réapprovisionnement. Les équipes d’entretien peuvent ainsi s’assurer de la disponibilité du papier et du savon et d’un niveau de propreté constant, sans sur-nettoyage ou contrôle permanent. Lire la suite de cette entrée »

Interview de Bruno de Latour, inventeur de la 1ère maison numérique connectée

Bruno de la Tour

Bruno de Latour

Bonjour Monsieur de Latour, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?            

Journaliste depuis plus de 35 ans ( Presse grand public .. le Figaro, Le point, Le Matin de Paris, Les Echos.. puis spécialisée SVM, Théorème..) j’ai inventé le concept domotique au début de 1984 et créé une association pour lancer le concept en France  (L’Association Pour les Maisons du Futur- APMF) à partir de 1984 et jusqu’en 2000 ( ck Linkedin, Viadeo..).

J ‘exerce depuis plus de 15 ans une activité de conseil en communication pour des entreprises innovantes, consultant-expert sur les technologies pour la maison. Sans oublier le travail d’éditeur de Domotique News, publication mensuelle que je rédige depuis 30 ans ( www.domotique-news.com)

Présentez-nous la maison numérique connectée ?  

Il s’agit de la 1ere démonstration grandeur réelle d’une maison connectée avec environ 210 objets connectés en situation présentés par 52 entreprises internationales… Un Living Lab Européen ( accrédité Enoll ) qui est une vision de l’organisation d’un habitat dans 20 ans, soit dans les années 2035-2040 www.maison-numerique.com/Normande. Il nous a fallu plus de 3 années pour réhabiliter un Manoir Normand du XVIII°s abandonné et progressivement le renover, installer un réseau le plus solide possible (difficile pour un batiment de plus de 35 M de long disposant parfois de murs épais….

Est-elle réellement habitable ?

OUI évidemment . On y effectue des bancs d’essai de produits, de prototypes, on y réalise des tournages vidéo, des prises de vue,  on développe pour des entreprises des expérimentations grandeur réelles..)

La maison numérique connectée

La maison numérique connectée

Pensez-vous avoir voulu créer la maison du futur ?

Je l’avais créée en 12988 au CNIT à La Défense avec 67 entreprises… j’étais alors président de l’APMF (association Maisons du Futur). La MNC est une maison des années 2035, donc d’un futur proche.

Avez-vous eu des retours de la part des professionnels de l’Internet des objets ?

Ils sont tous très séduits par cette expérimentation et nous confient volontiers, leurs derniers interrupteurs sans fil, leurs robots domestiques,  capteurs, détecteurs etc…

Trouvons-nous des robots ménagers ?

Prochainement , mais déjà 2 robots de nettoyage et 1 robot pour les extérieurs équipent la maison

Vos projets Bruno ?

Trois autres maisons connectées, en PACA (entre Marseille et Aix en Provence, dans la région Lyonnaise, à Bordeaux)

Votre mot de la fin ?

Il est essentiel de tester la vie qui nous attend demain, pour les Seniors, par exemple, mais aussi pour la santé, pour de nombreux nouveaux usages. L’expérience utilisateur va être déterminante pour que le public adopte ces nouveaux systèmes. Ce n’est pas gagné !

Interview exclusive de Nicolas THIBAUT, fondateur de UPPERSAFE

nicolas-thibaut

Nicolas Thibaut

Bonjour Monsieur Thibaut, pourriez-vous vous présenter à mes lecteurs ?

Bonjour, je m’appelle Nicolas THIBAUT, je suis le fondateur de UPPERSAFE.
Suite à mon expérience en tant que consultant dans la sécurité informatique et face aux nouvelles menaces sur Internet, j’ai souhaité créer fin 2014 un service de protection proactive afin d’aider les particuliers et petites entreprises à protéger leurs appareils et leurs données.

Sur quelle technologie repose le système Uppersafe ?

UPPERSAFE est un service de pare-feu dans le cloud qui, contrairement à un antivirus ou un pare-feu physique, sécurise votre accès Internet en amont du réseau de votre maison ou de votre entreprise.
Nous bloquons tout ce qui pourrait être dangereux pour votre environnement informatique avant même que cela arrive jusqu’à vos appareils.
Nous utilisons différentes technologies pour detecter le traffic malveillant et assurer une protection efficace face aux nouvelles cyber menaces.
Enfin, le fait que notre solution soit dans le cloud nous permet d’assurer une mise à jour en temps réel des cyber menaces (spam, phishing, malwares, cryptolockers, botnets, etc).

Parlons des objets connectés ! Uppersafe peut-il garantir leur intégrité afin qu’ils ne soient jamais piratés ? Nous pensons surtout aux caméras connectées.

Notre service vous assure une protection “universelle” (compatible avec tous vos appareils). En effet, il vous suffit d’utiliser notre “Netbox” pour centraliser la sécurité de tous vos objets connectés (TV, imprimante, caméra de surveillance, thermostat, frigo, machine à café, etc) depuis un point d’accès global.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Nous utilisons un tunnel VPN pour relier tous vos appareils et objets connectés jusqu’à notre service. Le VPN nous permet également de renforcer fortement votre anonymat sur Internet (votre adresse IP, qui est votre identité sur Internet, est masquée et remplacée par celle de notre service).

Notre solution matérielle (“Netbox ») est la plus simple à mettre en place et celle qui offre une compatibilité totale avec vos objets connectés. En quelques manipulations, vous pouvez connecter tous vos appareils et objets connectés par Wi-Fi ou par cable Ethernet à la Netbox afin de les sécuriser.
La solution logicielle vous assure quant à elle un maximum de flexibilité sur votre ordinateur, smartphone ou tablette. Vous pouvez en effet configurer notre service sur chacun de vos appareils de manière indépendante.

Comment évoluera votre système à l’avenir ?

Notre objectif étant de proposer notre service au meilleur prix et à un maximum de personnes, nous allons dévoiler dans les prochains mois une nouvelle version miniaturisée de notre “Netbox” (plus petite en terme de taille).
Nous allons également continuer à améliorer notre système de protection, notamment grâce à l’arrivée de Lucas PHILIPPE, finaliste de la DEFCON 2015,  dans notre équipe.

Votre mot de la fin ?

La sécurité est un sujet difficile à aborder et dont la majorité des gens se soucient malheureusement trop tard, quand ils prennent conscience qu’ils sont la victime d’un piratage. Nous sommes convaincu de pourvoir changer cela et espérons pouvoir créer une communauté autour de notre service.

ARCSIS organise du 16 au 18 novembre la 4ème édition de la conférence SENSO à Gardanne

capture
Suite au succès de la troisième édition de la conférence SENSO en 2015, ARCSIS (Association pour la Recherche sur les Composants et Systèmes Intégrés Sécurisés), organise du 16 au 18 novembre 2016 au Centre Microélectronique de Provence à Gardanne (près d’Aix-en-Provence, France), la quatrième édition de cette conférence dédiée aux capteurs, à la récupération d’énergie en vue de leur alimentation et à la mise en réseau sans fil de ces capteurs pour des objets et applications intelligents.

La conférence SENSO «Sensors, Energy harvesting, wireless Network & Smart Objects», proposera sur 3 jours, des conférences liées à la thématique autour des sessions suivantes :

• Sensing Devices

• Sensor network (Radio, Communicating Objects)

• Energy management and Harvesting (Radio, Solar and Thermic)

• Applications

Des leaders du domaine interviendront, avec notamment la participation de quatre conférenciers d’honneur :

Edouard Llobet, Université Rovira i Virgili Tarragone (Espagne), Corrado di Natale, Université de Rome (Italie), Brigitte Pecquenard, CNRS, Université de Bordeaux, ICMCB (France) et George Malliaras, EMSE-CMP (France).

Des spécialistes du domaine participeront en tant qu’orateurs et nous feront part de leur expérience : SIGFOX, @-Health, CEA-Tech, EMSE-CMP, Physioglove, GEMALTO, Inside Secure, IM2NP, I-Ten, JLM Innovations SniffPhone (Allemagne), LAAS, NAWA Technologies, Polytech Nice, Prove&Run, Traxens, Univ. Lyon, INSA-LYON, LGEF, Université de Pise (Italie), Université de l’Ouest de l’Angleterre (Royaume Uni),…

Cliquez sur l’image pour visionner le programme:

capture

Enquête exclusive: Les logements connectés et les Français, un rapport encore tendu

Les logements connectés et les Français.
On retrouve de plus en plus de dispositifs nous permettant de rester « connectés ».
De nos smartphones à nos montres en passant par les drones, ces objets ont envahi notre quotidien, si bien que nos maisons sont elles-mêmes connectées grâce à la présence de ces dispositifs. On peut désormais contrôler à distance le chauffage, la lumière ou les ouvertures grâce à des applications depuis notre téléphone.

A quel point les Français sont-ils connectés aujourd’hui et se sentent-ils vraiment concernés ?
Le site Immobiliare-Neuf.fr a réalisé une étude en ce sens en interrogeant un panel  de 1800 personnes. Lire la suite de cette entrée »

Interview de Linda Ghobdani, Responsable de l’Innovation chez HomeServe

Linda Godhbani

Linda Godhbani

Bonjour Madame pourriez-vous vous présenter et nous présenter la société HomeServe ?

HomeServe France est spécialiste de l’installation, de la réparation, de l’assistance et du dépannage dans les domaines de la plomberie, du chauffage, de l’électricité, du gaz et de la domotique au sein de la maison.

HomeServe a inventé le métier de l’assistance du domicile il y a 15 ans en France. En tant que pionnier, nous nous devons d’imaginer l’assistance de la maison de demain. Et nous sommes, sur ce point, convaincus que le marché de la maison connectée est un enjeu clef.

C’est pourquoi nous avons créé, dans une veine intrapreunariale, la HomeServe Innovation Factory, dont je suis responsable. Je dirige une équipe de 5 personnes dédiées à l’innovation au sein d’HomeServe. Une innovation disruptive conçue pour positionner le client au cœur de nos services. Lire la suite de cette entrée »

Interview de Jean-Christophe Lecosse, fondateur de Connectwave.

Jean-Christophe LECOSSE

Jean-Christophe LECOSSE

Bonjour Monsieur Jean-Christophe LECOSSE, pourriez-vous vous présenter à mes lecteurs qui ne vous connaissent pas encore ?

Je suis Directeur Général du Centre National de référence RFID et fondateur de Connectwave, la plateforme dédiée aux Objets Connectés Professionnels. Le CNRFID a été créé en 2008 par le Ministère de l’économie, de l’Industrie et du Numérique pour faciliter le déploiement des technologies sans contact et des Objets Connectés Professionnels.

Nous rassemblons près de 150 acteurs du sans contact au niveau national et international et nous présidons depuis plusieurs années des comités nationaux et internationaux de normalisation et de standardisation.

Décrivez-nous Connect+ Event, l’événement dédié aux objets connectés professionnel. Lire la suite de cette entrée »

A vendre
A vendre
Restez informé !

Inscrivez vous à notre newsletter !

Archives