Toute l'actualité de la maison connectée avec votre magazine online

Archive pour la catégorie ‘Actualités’

Interview de Jérôme Leroy, co-fondateur des luminaires connectés WiZ

Jérôme Leroy

Jérôme Leroy

Bonjour Monsieur Leroy, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, WiZ est une société d’éclairage connecté dirigée par une équipe de Français, issue du groupe TAO. Ce dernier a conçu et fabriqué plus de 80 millions de luminaires et d’ampoules depuis sa création en 2004, dont le système iDual.
L’activité principale de WiZ porte sur le développement et le déploiement d’une plateforme Software de contrôle de la lumière à travers un cloud sécurisé.

Nos équipes d’ingénierie électronique interviennent dans la conception d’ampoules, de luminaires et de contrôleurs connectés. Ceci, tant à destination des marchés grand-public que du marché professionnel.
Les produits WiZ sont diffusés en Europe, en Amérique du Nord et en Asie.
Je suis responsable de l’entité WiZ sur les aspects Marketing et Business Development sur ces géographies, et l’un de ses co-fondateurs.

Sous quelle technologie fonctionne vos Led WiZ & IDual qui permettent de créer des scénario lumineux ?

La technologie iDual reposent sur des moteurs LED blanc chaud / blanc froid alliés à des LED RGB qui permettent de piloter des scènes dynamiques depuis une télécommande infra-rouge. Chaque ampoule ou luminaire iDual intègre un micro-processeur, de la mémoire flashée, et peut ‘jouer’ de manière autonome une séquence lumineuse qui a été pré-programmée lors de la fabrication du produits. iDual est simple et efficace tant à l’installation qu’à l’usage, mais permet déjà de bénéficier de scénarios lumineux beaucoup plus élaborés que bon nombre de prétendues smart bulbs en Bluetooth ou en Zigbee. Lire la suite de cette entrée »

Interview de James Siminoff sur le lancement de Ring en France

James Siminoff

James Siminoff

Bonjour James, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ainsi que faire une brève présentation de Ring ?

J’ai toujours inventéet, petit déjà, je fabriquais des couvertures chauffantes et des voitures télécommandées. J’ai par la suite créé plusieurs start-ups que j’ai finis par vendre.

Ring a été inventé car j’étais confronté à un problème. Mon équipe, composée de 2 collaborateurs et moi-même, travaillions depuis mon garage. Nous y inventions chaque semaine divers produits qui finissaient généralement par ne rien donner. Après quelques temps, nous avons réalisé que certaines livraisons importantes de colis n’étaient pas assurées car nous n’entendions pas la sonnette depuis le  garage. De plus, ma femme m’a confié qu’elle se sentait plus en sécurité dans la maison seule le soir quand elle pouvait entendre la sonnette. De là, nous avons abandonné nos autres projets pour nous concentrer sur Ring. Lire la suite de cette entrée »

Interview de Vincent Bedouin, président de WE Network

Vincent Bedouin

Vincent Bedouin

Bonjour Vincent Bedouin, pourriez-vous vous présenter et nous présenter l’association WE Network et le groupe LACROIX ?

Commençons par WE Network. Je suis président depuis quelques mois de ce cluster qui réunit les professionnels (design, fabrication ou usagers), la recherche et l’enseignement de l’électronique du Grand Ouest. Cette année, nous sommes membre organisateur du World Electronics Forum en collaboration avec la mairie d’Angers et son maire Christophe BECHU qui préside l’événement en octobre prochain, ainsi que Michel PERRINET, délégué d’Angers French Tech.

C’est un challenge important et le WEF est une étape qui devrait nous conduire à accélérer la mise en œuvre d’une roadmap ambitieuse pour l’industrie électronique du futur en France et demain en Europe. La digitalisation et la meilleure gestion de la data sont des enjeux majeurs pour la filière électronique et par extension pour tous les marchés traditionnels qui s’appuient sur l’électronique et l’IoT pour se transformer.

En tant que Président du groupe LACROIX, je dirige une ETI industrielle et familiale qui conçoit et industrialise les équipements et technologies connectées et innovantes pour permettre à nos clients de rendre le monde plus intelligent et responsable et mieux appréhender l’innovation électronique, les flux de données, de personnes, d’eau et d’énergie. Je vis au quotidien en interne la puissance de la collaboration entre des activités à produits propres et une activité de conception et fabrication en sous-traitance électronique. Je souhaite développer ce modèle et cette complémentarité au sein de WE Network et contribuer à lancer une nouvelle dynamique pour l’électronique française. Lire la suite de cette entrée »

Seoul Semiconductor et Toshiba Japon présentent une ampoule connectée révolutionnaire

Exemple de la différence de la colorimétrie entre une ampoule classique et la LED TRI-R

Exemple de la différence de colorimétries entre une ampoule classique et la LED TRI-R

Dans notre univers, il existe deux types de lumière, celle dite « naturelle », émanant du Soleil et la lumière artificielle, inventée par l’homme, sous forme d’ampoule, de néon ou d’halogène.

La société coréenne Seoul Semiconductor, l’un des leaders mondiaux dans la fabrication de LED, en partenariat avec Toshiba Materials, vient de créer une troisième catégorie, la lumière artificielle qui reproduit avec une entière exactitude… le spectre de la lumière du Soleil. C’est une innovation de premier plan, pour ne pas dire révolutionnaire.

C’est à Francfort que nous ont conviés les deux partenaires, auteurs de cette formidable avancée technologique.

Tout le monde, en France, connaît le constructeur japonais Toshiba. En revanche, peu de gens ont entendu parler de cette entreprise née en février 1992, dans un minuscule local de Seoul et devenue un géant de l’éclairage domestique et industriel, « Seoul Semiconductor », fondée et dirigée par le sérieux, mais très sympathique, Lee Chung Hoon. Notons que ce dernier a fait le voyage depuis la Corée spécialement pour rencontrer les nombreux journalistes de la presse mondiale assistant à cette conférence et qu’il fut accompagné par Katsushiro Shinosawa, Directeur marketing de Toshiba Materials.

Nous fûmes chaleureusement accueillis à l’hôtel Sheraton de l’aéroport de Francfort, en Allemagne, où avait lieu la présentation officielle de l’ampoule LED « SunLike LED TRI-R », car c’est ainsi qu’elle se nomme.
D’ailleurs, un graphique drôle et habile nous fut montré, exposant les principales étapes de la découverte du feu et de la lumière par l’humanité. Lire la suite de cette entrée »

interview de David VARET, directeur général de Homebox

David Varet

David Varet

Bonjour Monsieur VARET, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs et nous présenter la société Homebox ?

Bonjour, je suis David VARET, directeur général de l’entreprise Homebox, leader français du self-stockage et filiale du groupe Rousselet.

Nous sommes le numéro 1 du self-stockage en France, en activité depuis plus de 20 ans.
Notre entreprise a gagné la confiance de plus de 200.000 clients depuis sa création, et dispose de près de 250.000 m2 de stockage dans près de 90 centres répartis sur l’ensemble du territoire.

Nous proposons de louer des espaces modulables, des « box » en libre-service mais sous surveillance, et d’offrir ainsi aux particuliers la possibilité de conserver leurs biens à proximité et avec le maximum de flexibilité, pour un jour, une semaine, un mois, un an, etc. C’est cette flexibilité qui nous permet d’assurer un accompagnement sur-mesure des changements de vie et des projets de nos clients. Lire la suite de cette entrée »

Interview de Pierre Lafon, directeur général de « 1 Check »

Pierre Lafon

Pierre Lafon

Bonjour monsieur Lafon, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs et nous parler de votre société ?

Bonjour Laurent, je suis Pierre Lafon, dirigeant de la société 1 Check qui édite une solution logicielle dédiée aux structures d’hébergement (hôtellerie haut de gamme et de plein air, centre de vacances).
Elle permet de digitaliser le process métier, afin d’optimiser la productivité et d’améliorer la traçabilité et la communication entre les services.

Quels sont les appareils connectés désormais par 1 Check dans les établissements hôteliers ?

Nous lançons un nouveau concept : la chambre d’hôtel elle-même devient un objet connecté à part entière et interagit avec le personnel d’hébergement en lui donnant, à son passage, l’ensemble des informations utiles.
Cela au niveau du service, des différentes interventions techniques à réaliser, voire de la maintenance préventive, et en faisant dialoguer la chambre avec chaque type d’utilisateur.

Quelles sortes d’établissement hôtelier équipez-vous ?

Tout type d’établissement, le besoin et la valeur ajoutée de notre service constituent une vraie réponse à une « contrainte métier », et ce, quelle que soit la taille. Nous pouvons équiper des hôtels de 16 chambres, comme des
hôtels de plus de 1900 chambres.

Pass chambre via mobile 1CHECK

Pass chambre via mobile 1CHECK

La chambre interagit avec le personnel de l’hôtel, mais qu’en est-il des clients ? La chambre interfère-t- elle également avec eux ?

Non, car il s’agit avant tout d’une « solution métier » qui est là pour organiser l’activité du personnel d’hébergement. Nous sommes déjà connectés avec le client, à travers soit une application de type « conciergerie », soit une application que nous retrouverons sur les portails des télévisions connectées présentes dans la chambre. Elle permettra aux clients de signaler un problème, un dysfonctionnement particulier.

Quels sont les retours des utilisateurs ?

Excellents ! Il y a d’ailleurs une forte demande et nous pensons que, à moyen terme, la totalité des hôtels seront équipés de ces dispositifs, qui améliorent grandement le dialogue entre la chambre et les équipes.

Votre mot de la fin ?

Au plaisir de vous recevoir, cher Laurent, dans un hôtel connecté avec la solution « 1 Check ».

Propos recueillis par Laurent Amar

Interview de Lam Son Nguyen, expert en sécurité Internet chez McAfee

Lam Son Nguyen

Lam Son Nguyen

Bonjour Monsieur Lam Son Nguyen, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs et nous présenter Intel Security ?

Bonjour, je suis Lam Son Nguyen, expert en sécurité Internet chez McAfee, société indépendante et internationale spécialisée dans la cyber-sécurité.

Depuis 30 ans, McAfee développe des solutions destinées au monde de l’entreprise et au grand public pour garantir un monde connecté plus sûr. A travers son panel d’offres, McAfee facilite ainsi l’orchestration des environnements professionnels de cyber-sécurité pour un fonctionnement plus intuitif et intelligent et assure la sécurité des environnements numériques (virtuels, fixes et mobiles) connectés utilisés par le grand public.

Quel est le pourcentage de foyer dont les objets connectés furent piratés ?

Il est difficile de répondre à cette question tant le volume d’objets connectés au sein d’un foyer ne cesse de croître. Aujourd’hui, le marché des objets connectés s’élève à 8,4 milliards et devrait atteindre les 10,5 milliards à l’horizon 2020 (source : Gartner). Quand on sait que l’on dénombre en moyenne 25 vulnérabilités par objet connecté, parmi les 10 plus usuels dans un foyer (webcams, thermostat intelligent, Smart TV, etc.), on mesure aisément les risques existants au sein d’un seul foyer. Lire la suite de cette entrée »

IT Partners 2017 : rencontre avec Nicolas Wintrebert, en charge du développement produits chez Emtec.

Nicolas Wintrebert

Nicolas Wintrebert


Bonjour Nicolas, pourriez-vous vous présenter à mes lecteurs et nous présenter la société Emtec ?

EMTEC est une marque de Dexxon Groupe, entreprise française de vente de produits high-tech grand public, dont le siège social est situé près de Paris. Issue de BASF, l’inventeur des premières bandes magnétiques en plastique, EMTEC est à l’origine spécialisée dans la fabrication de bande pour l’enregistrement audio. Aujourd’hui notre société élabore des produits liés au multimédia et au stockage des données, et elle est présente dans plus de 50 pays.

En tant que chef de produits je suis en charge du développement de nos gammes de produits, depuis le sourcing et la qualification des différents partenaires jusqu’à la mise sur le marché par le biais de nos distributeurs en Europe, USA, Australie et en Nouvelle-Zélande.

Quelles sont les différentes catégories d’unités de stockage que vous proposez à vos clients?

Nous en avons 4 principales, qui sont le stockage, le divertissement connecté, les accessoires mobiles et cleaning: Lire la suite de cette entrée »

Interview de Jean-Marc Vauguier, CEO de Z#BRE

Jean-Marc Vauguier

Jean-Marc Vauguier

Bonjour Jean-Marc Vauguier, pourriez-vous vous présenter à mes lecteurs et nous présenter la société Z#BRE ?

Z#BRE a été lancé en 2013 afin de permettre aux entreprises de développer leurs services à base d’objets connectés.
Nous avons créé une plateforme permettant de rendre simple le déploiement des objets connectés quelles que soient les technologies de communication utilisées.

A la demande de nos clients, nous avons aussi développé des objets connectés quand ils n’étaient pas disponibles sur le marché.
Nous pensons que l’Internet des Objets est un levier formidable pour ré-inventer les expériences clients et le business models des entreprises.

Pourquoi votre solution Z#LINK for Smart Building s’adresse-t’elle aux professionnels et non pas encore au grand public ?

Nous sommes convaincus que ce sont les entreprises qui porteront sur le marché grand public les futures grandes innovations de l’Internet des Objets.
Quand nous travaillons avec les entreprises, nous travaillons bien entendu pour leurs clients. Selon nous, ce ne sont pas les objets qui sont les plus importants mais plutôt les nouvelles expériences qu’ils rendent possibles,
et cela doit être porté par les business models des entreprises.

Finalement nous travaillons pour le grand public mais non pas en leur vendant des objets connectés mais des expériences connectées complètes produites par les entreprises.
Nos solutions Smart Building permettent aux entreprises prestataires de délivrer à leurs clients de nouveaux services comme la facturation à l’usage des espaces, le contrôle des prestations réalisées ou encore générer des alertes si nécessaires.

Avez-vous créé votre solution en fonction des demandes et des besoins précis de professionnels ?

Oui et non! Nous avons observé tout au long de nos projets que les expressions de besoins des entreprises ne sont pas encore très précises, elles ne comprennent pas, dans leur grande majorité, ce qu’elles peuvent faire de ces objets connectés et des datas qui vont avec.
Il est souvent nécessaire de leur proposer des solutions clé en main de manière à les faire réfléchir et en développer de nouvelles.

Quelle technologie utilisez-vous pour votre solution ?

Toutes les technologies radios disponibles, des réseaux bas débits comme Sigfox ou LORA, en passant par le WI FI ou tout autre connectivité disponible.
Depuis le lancement de Z#BRE, nous sommes convaincus que notre plateforme technique doit être capable de « brasser » toutes les technologies.

Comment s’effectue le traitements des données récoltés sur les divers objets connectés de l’entreprise ?

Sur notre plateforme qui s’appuie sur celle d’Amazon Web Services.
Elle permet non seulement de remonter et descendre les bonnes données sur les objets connectés, de les traiter et de les transmettre à d’autres plateformes fonctionnelles si nécessaire.
Le sujet n’est pas tant de capter des données que de traiter celles qui sont pertinentes, et pour ce faire nous avons commencé à développer des modules de machine Learning.
L’intelligence doit être répartie entre l’objet et la plateforme de manière à optimiser le fonctionnement d’ensemble.

Assurez-vous également la mise en place et le fonctionnement des objets connectés ?

Nous assistons nos clients dans le déploiement des fonctions de la plateforme et des objets connectés.

Comment évoluera votre solution dans un avenir proche ?

Nous sommes convaincus que les objets connectés ne sont que la partie émergée du sujet. Le sujet important c’est l’Internet des objets, c’est à dire être capable d’utiliser les objets pour créer de nouvelles expériences et de nouveaux business models.

Votre mot de la fin ?

Nous avons abordé le sujet des objets connectés et de l’Internet des Objets par les services qu’ils sont capables de délivrer via les entreprises.
Quels services pour quels clients?, voilà selon nous l’avenir de la connectivité au domicile et en dehors.

Interview de Maxime Delahaie, Responsable Grand Compte pour la marque Tork,

Maxime Delahaie

Maxime Delahaie

Bonjour Monsieur Delahaie, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je suis Maxime Delahaie, Responsable Grand Compte pour la marque Tork, en charge du développement et déploiement du service Tork EasyCube.
Je travaille pour le groupe SCA depuis 2009 où j’ai occupé différentes fonctions, de vendeur en région à responsable Grand Compte.

Je suis fier de participer au lancement de Tork EasyCube en France. Au-delà d’implanter le système Tork EasyCube chez nos clients utilisateurs et de former les équipes de maintenance, je les accompagne dans la bonne appropriation de l’application et les aide dans l’optimisation de leur chaine de valeur.

Présentez-nous la marque Tork et la solution EasyCube.

Marque du Groupe SCA, Tork propose des produits d’hygiène pour les professionnels tels que des distributeurs, essuie-mains, papier-toilette, savon, chiffons… Nous fournissons aussi bien des hôtels et restaurants que des centres commerciaux, des écoles, des industries, des bureaux ou encore des établissements de santé.

Notre solution EasyCube est un système connecté pour la gestion du nettoyage. Il fournit des informations en temps réel permettant de savoir où, quand et quels sont les besoins en nettoyage et en réapprovisionnement. Les équipes d’entretien peuvent ainsi s’assurer de la disponibilité du papier et du savon et d’un niveau de propreté constant, sans sur-nettoyage ou contrôle permanent. Lire la suite de cette entrée »

A vendre
A vendre
Restez informé !

Inscrivez vous à notre newsletter !

Archives